Missions

Lutter contre les discriminations

En école élémentaire, apprendre à vivre ensemble

L’éducation populaire fonde ses pratiques sur le collectif : partir et vivre ensemble, construire des projets de classe. Un des champs de compétence de l’animation est axé sur le groupe : nous savons le faire naître, le construire, le fédérer, l’accompagner pour qu’il développe des valeurs, des conceptions et un projet d’engagement.

Nous pensons que vivre ensemble s’apprend. Il inclut les notions de laïcité, respect, fraternité… C’est un apprentissage fondamental  présent dans le socle commun de connaissances et de compétences. Faire vivre des valeurs de solidarité, de fraternité nécessite de faire l’expérience du groupe. Il est nécessaire, pour son efficacité, qu’elle soit construite et structurée. La Fédération des Aroéven est présente aux côtés des enseignants pour les accompagner dans la démarche.

En école élémentaire, les Aroéven proposent des interventions à destination des groupes classes sur la vie collective : ses bonheurs, ses difficultés… La notion de conflit est au cœur du projet. La finalité première de cette intervention est d’accompagner les élèves de la classe à mieux vivre ensemble : découvrir l’autre, apprendre à l’écouter. Nous proposons aux élèves plusieurs approches : théorique, analytique, des temps d’expression de soi, des jeux, des temps créatifs… Les enfants apprennent à mieux comprendre ce qu’est un conflit fondamentalement. Nous proposons des analyses de situations, des réflexions sur ses propres choix, ses conceptions.

Ces séances accompagnent l’enseignant à développer des pratiques coopératives dans la classe, à construire des projets. Nous pouvons parler d’un temps d’ « éducation à », dans le sens où le projet et de permettre aux enfants de vivre et de concevoir différemment les relations conflictuelles, d’en comprendre les enjeux et de fait, de construire une posture raisonnée par rapport à eux.

Une approche de la notion de conflit

Cette activité n’a pas pour objet la recherche de la disparition des conflits. Ces derniers font partis de la vie et peuvent être, s’ils sont raisonnés, porteurs d’apprentissages. Par ailleurs, spécifiquement pour les enfants en difficultés d’apprentissage ou de socialisation, les élèves de la classe sont porteurs à la fois d’accompagnement à la compréhension, voire d’apprentissage.
La finalité des séances est de confronter ses opinions pour dépasser ses conceptions et entrer dans une véritable démarche de découverte, d’apprentissage.
Apprendre à vivre ensemble dans la classe consiste aussi à apprendre avec les autres. Cette démarche relève de ce que l’on nomme le conflit sociocognitif. Il s’agit de rencontrer, grâce/avec les autres, des conceptions et des expériences différentes de ce qui est connu.

Dans le dictionnaire de pédagogie de Raynal Rieunier 1, les auteurs présentent les interactions comme l’un des éléments clé du développement intellectuel, « le facteur décisif serait donc l’interaction sociale, qui provoquerait la déstabilisation favorable à une reconstruction cognitive. Cette dernière remarque justifie bien évidemment l’importance de la médiation (d’un adulte ou d’un pair) par provoquer les apprentissages et l’importance du travail en équipe pour résoudre un problème[1] ».

Une activité construite avec l’enseignant

Les séances sont construites avec les enseignants. Nous souhaitons que les interventions soient menées en partenariat avec eux. Il est nécessaire, en amont, de découvrir la culture de la classe, de connaître les habitudes des enfants et l’histoire du groupe, ses motivations et ses tensions, afin d’adapter l’intervention.

 

La progression des séances

  • Apprendre à mieux se connaître dans le groupe.
  • Parler de la notion de conflit : ses conceptions, ses origines.
  • Parler de son attitude face au conflit
  • Analyser des conflits
  • Construire quelque chose de positif face à des conflits
  • L’histoire des séances est favorable à la construction d’un projet collectif. L’intervention se clôture sur des projections, des propositions, des projets du groupe qui peuvent être menée dans l’année.

 

[1] RAYNAL F., RIEUNIER A., Pédagogie, dictionnaire des concepts clés. Apprentissage, formation, psychologie cognitive, Issy-les-Moulineaux, 2010.